Tour du Haut Var

Le Tour Cycliste International du Haut-Var est né en 1969, créé par l'Association Sportive Seillanaise qui avait vu sa création l'année précédente à Seillans, dans le Var, sous l'impulsion de Moïse Puginier et son frère, Charles, et d'une dizaine de mordus de cyclisme.
La première épreuve est donc née cette année là sur le parcours Nice - Seillans, et réunit près de 200 participants. La course fut de toute beauté, et le vainqueur en fut Raymond Poulidor.
Après ce début magnifique, tous les plus grands champions cyclistes s'y distinguèrent et le palmarès est des plus éloquents !
A noter toutefois que le premier parcours Nice - Seillans fut abandonné après cinq années au profit d'un nouvel itinéraire englobant la Dracénie et le Canton de Fayence. On assista donc à divers Seillans - Seillans, puis Seillans - Draguignan et inversement Draguignan - Seillans.
Le succès grandissant de l'épreuve et sa notoriété firent que par la suite d'autres points d'arrivée et de départ furent retenus : Roquebrune / Argens, Fréjus, St-Raphaël ou Grimaud. Mais peu à peu, compte-tenu des nécessités de l'organisation, de la mise en place sans cesse croissante, des exigences sportives, l'épreuve s'est concentrée en un Draguignan - Seillans ou inversement Seillans - Draguignan pour finalement voir son départ et son arrivée s'établir à Draguignan où les exigences matérielles de l'épreuve et son développement trouvent dans cette grande cité, réponse à eux.
Il faut dire que chaque année, en février, près de 200 coureurs se trouvent au départ et parmi eux, tous les plus grands champions et toutes les meilleures équipes internationales. On ne comte plus les Champion du Monde tels Eddy Merckx, Maertens, Zoetemelk, Armstrong, Leblanc, Brochard qui s'y illustrèrent. Des vainqueurs du Tour de France y participèrent : Thevenet entre autres.
De nombreux jeunes s'y révélèrent tels Virenque, Caritoux, et tout dernièrement Philippe Gilbert, Sylvain Chavanel. Laurent Jalabert en fut deux fois vainqueurs, comme Franck Verbeck, Gérard Rué, Eric Caritoux, Daniello Nardello, Pascal Simon et Joop Zoetemelk 3 fois.
Le parcours actuel est établi depuis Draguignan jusqu'à Mons et Seillans avec retour sur Draguignan, 180 km. Les points principaux en sont, à mi-course, la Côte de Mons, et dans les derniers kilomètres la redoutable côte des Tuilières ou les meilleurs sont toujours au rendez-vous !...
Ce parcours varié convient tout autant aux grimpeurs, qu'aux rouleurs et aux sprinteurs puisque parmi les vainqueurs on trouve Claveyrolat ou Rebellin, comme Jalabert ou Rué, ou bien Kelly ou Karstens.
©2002-2021 Museo del Ciclismo Associazione Culturale ONLUS - C.F.94259220484 - info@museociclismo.it - Tutti i diritti riservati

I dati inseriti in archivio sono il risultato di una ricerca bibliografica e storiografica di Paolo Mannini (curatore dell'Archivio). Le fonti utilizzate sono svariate (giornali, libri, enciclopedie, siti internet, archivi digitali e frequentazioni sui vari Forum inerenti il ciclismo). Chiunque desideri contribuire alla raccolta dei dati, aggiunta di materiale da pubblicare o alla correzione di errori può farlo mettendosi in contatto con Paolo Mannini o con la Redazione.